Le master et ses débouchés

Le mot du Directeur

« Le Master “Administration et Politiques Publiques”, qui s’appuie sur le Centre d’études et de recherche en Science administrative (CERSA), a connu une profonde réforme pour la rentrée universitaire 2009-2010. Ce Master, qui prolongeait l’ancien Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) de Science Administrative, était jusqu’alors exclusivement une formation de Recherche : de remarquables travaux ont été soutenus dans ce cadre, débouchant sur l‘élaboration de thèses de grande qualité et sur de brillants parcours universitaires tels que ceux de Gilles Dumont, Olivia Bui-Xuan, Thomas Hélie, Lucie Cluzel, ou Olivier Renaudie, parmi tant d’autres. A ses côtés existait un Master Professionnel « Administration et gestion publiques », qui prolongeait l’ancien Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées (DESS).

Le regroupement de ces deux masters avait été souvent envisagé : les passerelles existant entre les deux formation, la présence d’une équipe enseignante largement commune et le soutien d’un même laboratoire de recherche (le CERSA) rendaient ce regroupement tant logique que prometteur en terme d’enrichissement intellectuel.

Aujourd’hui, la cohérence de la formation est assurée par l’existence d’un tronc commun. A partir de cette base intellectuelle indispensable, les étudiants opteront, soit pour la branche Recherche qui, comportant moins d’heures d’enseignement, les conduira à élaborer un mémoire de recherche, soit pour la branche Professionnelle, qui implique un volume plus important d’enseignements et un stage effectué en rapport avec le secteur public. Pour ces derniers, le souci de préparer les étudiants aux carrières administratives a conduit à mettre sur pied à leur profit des formules innovantes telles qu’une préparation à la note administrative et et une réponse à commande publique.

Comme précédemment, le Master est ouvert à la fois aux étudiants ayant suivi un cursus juridique (ceux-ci se verront délivrer un Master en droit, spécialité “Administration et politiques publiques”), et aux étudiants ayant suivi une formation en sciences politiques et sociales (Master en sciences politiques et sociales, spécialité « Administration et politiques publiques »). »

 

Yves Surel, directeur du Master 2, Professeur à l’Université Panthéon-Assas, chercheur associé et directeur adjoint du CERSA, enseignant à Sciences Po Paris.

Objectifs du master

Y compris dans sa dimension professionnelle, le Master Administration et Politiques publiques n'a pas vocation à faire de l'élève un technicien mais s'efforce de poser les jalons de sa maturité intellectuelle. Cette formation s’appuie sur la richesse et la profondeur du regard en alliant un approfondissement du droit et de la science politique à la découverte de matières peu enseignées dans les cursus classiques (sociologie de l’Etat et de l’action administrative, finances publiques, politiques publiques), tout en laissant la liberté aux étudiants de choisir des enseignements dispensés dans d’autres Masters que le leur. Ce faisant, l’enseignement dispensé irrigue l'ensemble des réflexions que d'autres domaines peuvent porter (culture générale, problématiques européennes et internationales, économie, sociologie, réflexion politique) et qui constituent des atouts majeurs dans la vie professionnelle de ses étudiants en leur offrant un regard averti et novateur.

Les débouchés du master

Par la formation pluridisciplinaire et exigeante qu’il dispense, le Master 2 Administration et politiques publiques offre des débouchés dans des domaines variés, tant spécialisés que transversaux.

Entre autres, ses diplômés peuvent accéder à des activités en lien avec  :

  • Toutes carrières dans la fonction publique, qu’elle soit nationale, territoriale, européenne ou internationale;
  • L’enseignement supérieur et la recherche;
  • Le conseil en affaires publiques, auprès des élus, des administrations ou des entreprises privées (stratégie, communication, lobbying);
  • Le journalisme;
  • Les carrières juridiques (avocature, magistrature administrative ou judiciaire).

A l’issu de cette formation, les étudiants titulaires d'une Licence en droit ainsi que d'un Master 1 de droit se verront attribuer à l'issue du cursus le diplôme de Master en droit, mention droit privé ou mention droit public ou mention fondements du droit spécialité histoire du droit.

Les étudiants titulaires d'une autre Licence, et d'un Master 1 d'une autre discipline, se verront attribuer à l'issue du cursus le diplôme de Master en sciences politiques et sociales, mention sciences humaines et sociales spécialité histoire du droit.

 

Si vous êtes un ancien étudiant du M2 APP, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience et de la suite de votre cursus dans notre Livre d’or (lien).

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×